Ressource

Jeune public

CLUB CINETILT ET COUR(T)S-Y-VITE ! - ÉDITION 2017

Structure support: ASSOCIATION TILT.

Cette année, pour sa 14ème édition, Cour(t)s-y-vite ! était le fruit de deux ateliers de programmation : celui de l’école Cadenat, et celui du collège Belle de Mai, au cours desquels nous avons vu des films, discuté, débattu, appris, exprimé réactions et émotions, pour finalement procéder à une sélection de films présentés au cinéma Le Gyptis.

  • Dates de l’atelier :
    - tous les mardis, de 17h à 18h à l’école Cadenat et tous les jeudis de 15h30 à 17h au collège Belle de Mai (hors vacances scolaires)
    - une séance spéciale de programmation d’un film scientifique lors du festival RISC
    - une séance de création de l’affiche de l’événement
    - une séance d’ateliers ouverts à tous les élèves lors de la Fête des Mots au Collège Belle de Mai
    - une séance publique « Cour(t)s-y-vite ! »
  • Durée de l’atelier : 8 mois à l’école Cadenat et 5 mois au collège Belle de Mai
  • Nombre de séances : 32 séances à l’école Cadenat et 17 séances au collège Belle de Mai
  • Lieu : Marseille
  • Intervenant(s) artistique(s) : Lucie Girard et Sabine Allard
  • Public : 24 élèves du CE2 au CM2 et de 6ème et 5ème

Ces expériences ont été menées avec la complicité des enseignantes Karine Guyomarc’h et Vania Chelhani et avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, du Conseil Régional PACA, du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône, de la Ville de Marseille, et du dispositif Passeurs d’Images.


Les Club Cinétilt ont réuni pendant l’année un groupe d’enfants à l’école, et un groupe d’adolescents au collège, ceci établissant une belle continuité et complémentarité entre eux, qui se sont partagés la présentation des films le jour de la séance Cour(t)s-y-vite ! Une séance qui a réunit 150 spectateurs, majoritairement des enfants du quartier de la Belle de Mai, révélant la régularité et l’implantation de l’événement.

En début d’année, le club de l’école a eu l’occasion de faire une première programmation, grâce à l’invitation du festival RISC pour la deuxième année consécutive, qui donnait carte blanche au Club Cinétilt pour présenter un film scientifique lors d’une séance jeune public, au Gyptis également. Parmi les 3 films scientifiques que nous avions visionné, ils ont sélectionné Le coucou issu de la série Mammas, d’Isabella Rossellini. Ils l’ont retenu pour sa dimension instructive et humoristique. Cette séance a réuni 110 spectateurs.

Puis au fil des séances, et avec l’intégration du Club au collège à partir de janvier, plus de 30 films ont été visionnés, et autant d’ouvertures vers de nouvelles histoires, de nouvelles notions, de nouvelles techniques, de nouvelles esthétiques… Nous avons étudié et parlé des images, des sons, de la pixilation, du documentaire expérimental, des représentations des objets et des émotions, du cinéma classique et des films contemporains, de la fiction à la réalité, du contexte qui entoure un film, des intentions des réalisateurs… Et bien d’autres !

En 2017, l’atelier a réuni d’une part 10 enfants de 8 à 10 ans, du CE2 au CM2, à l’école Bernard Cadenat ; et d’autre part 10 collégiens âgés de 11 à 12 ans, en classes de 6ème et 5ème au collège Belle de Mai. Cela a abouti en fin d’année à une séance présentée et programmée par les enfants, au Cinéma le Gyptis, à Marseille. Les enfants et les adolescents ont entre autres visionné et sélectionné :
- Mammas, d’Isabella Rossellini
- Chemin d’eau pour un poisson de Mercedes Marro
- Molii d’Hakim Zouhani, Yassine Qnia, Carine May et Mourad Boudaoud
- Fresh Guacamole de PES

Les séances de visionnement ont été complétées par des séances spéciales :

  • L’atelier de création de l’affiche avec Sabine Allard, illustratrice et réalisatrice : les enfants de l’école Cadenat ont chacun choisi un personnage d’un film vu pendant l’année, et ont réalisé leur propre totem le représentant. Leurs créations ont ensuite été photographiées par Sabine pour réaliser le visuel de l’événement Cour(t)s-y-vite !

  • Les clubs de l’école et du collège ont eu chacun une séance consacrée au praxinoscope, jouet optique du pré-cinéma : l’objet circulaire reflète 12 images d’un mouvement cyclique dessinées sur une bande de papier, au moyen de 12 miroirs situés en son centre ; ainsi sa rotation donne l’illusion du mouvement. Chaque enfant a élaboré sa propre bande de papier, décomposant un mouvement dans les 12 cases qui la composent, et l’ensemble de leurs créations ont été restituées sous forme de deux films d’atelier, dont ils ont choisi le titre, et qu’ils ont présentés lors de la séance Cour(t)s-y-vite ! Le club de l’école a intitulé son film « L’invention des enfants », et le club du collège a nommé le sien « Evolution ».

Ces séances pratiques ont eu beaucoup de succès, les enfants et adolescents appréciant de réaliser quelque chose de concret, au résultat partageable.

  • Enfin, au mois de mai, le club du collège a eu l’occasion de présenter et de partager son travail : à l’occasion de la Fête de Mots organisée au collège Belle de Mai, deux ateliers cinéma étaient proposés et ouverts à tous les élèves. Les adolescents du Club Cinétilt ont participé activement, ont expliqué le déroulement des ateliers et initié leurs camarades aux activités proposées. Cette journée a souligné leur implication, mais aussi leur intérêt et leur fierté.

L’ensemble de ces temps d’échange et d’apprentissage s’est ressenti lors de la séance Cour(t)s-y-vite ! : les deux clubs sont venus présenter les films qu’ils avaient choisi avec joie et sérieux, mais aussi exprimer l’apport de cet atelier pour eux, et leur désir de poursuivre l’expérience :

Leïla : « Ici on ne s’ennuie pas ! On rigole beaucoup et on est sérieux. Même si on ne se sent pas bien avant d’aller au Club Cinétilt, on retrouve le sourire ! Ah, qu’est-ce qu’on se sent bien dans sa peau ! »

Milan : « Ça fait deux ans que je participe au Club Cinétilt et j’aime toujours autant parce qu’on discute sur des courts métrages qui sont drôles. »

Robinson : « J’aime l’atelier car j’apprend des mots, j’adore dessiner et c’est instructif. »

Saïfate : « En plus c’est très amusant quand on fait les images » (l’outil Cinaimant).

Maissarat : « On travaille en s’amusant, c’est très agréable. »

Kamaria : « Ce que je préfère c’est Cinaimant car on peut s’exprimer librement. »

Ilyes : « On peut donner son opinion, et on découvre l’utilité des films. »

Rayhane : « C’est bien de passer du temps au collège sans vraiment travailler, de connaître de nouveaux films et aussi de rencontrer de nouveaux amis. »

Raphaël : « Grâce à cet atelier, on arrive mieux à s’exprimer qu’en classe, on peut dire ce qui nous passe par la tête sans avoir peur des moqueries ou d’autres choses. »

Renold : « Avec les courts métrages on n’a pas de bande-annonce et ça donne plus l’effet de surprise. »

Gabriel : « Ce que j’ai aimé c’est qu’il y a une bonne rigolade entre camarades. »

© Crédits photos : Jean-Marie Perrot et Lucie Girard

Ville: MARSEILLE

Les images

Les vidéos

Date de dernière mise à jour: 20 juillet 2017

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur