Fresh and Fading Rooms de Diego Ortiz

Autour de Fresh and Fading Rooms de Diego Ortiz, nous avons évoqué les potentialités de cette nouvelle manière de raconter des histoires avec l’utilisation des écrans mobiles.
Ce dispositif interactif favorise l’émergence de situations de fiction déclenchées par le public : Frédéric Alemany, invité à réagir sur ce dispositif en lien avec sa propre démarche artistique et les missions du Hublot (Nice), a décortiqué la manière de se situer réellement entre une expérience intime et collective.
Que convoque la mobilité dans nos imaginaires, dans nos pratiques, dans nos récits ? Le numérique s’impose partout et nous nous retrouvons, tous, à faire usage d’un ensemble d’outils accessibles, puissants, re-définissant les limites entre l’intime et le publique, ouvrant de nouvelles possibilités de création et des espaces-temps de sociabilité inédits. C’est notre rapport aux autres, au monde et à nous-même qui s’en trouve changé.

Contexte technologique des écrans mobiles
Les écrans mobiles, hybridation du téléphone portable et des ordinateurs, ont su se rendre indispensables et peuplent aujourd’hui notre quotidien. La nouveauté de ces machines numériques font maintenant partie intégrante de l’ensemble technique numérique qui caractérise notre époque.
Les écrans mobiles présentent des spécificités techniques qui leur sont propres et qu’il convient d’explorer au-delà de leurs usages préconçus. Les champs du design et des pratiques artistiques de l’interactivité sont particulièrement propices à cette exploration.

« A l’aide des nombreux capteurs qu’ils embarquent, les écrans mobiles permettent d’interagir avec les médias qu’ils diffusent à travers leur manipulation : ils sont leur propre périphérique de contrôle. Il est aujourd’hui possible de produire des œuvres qui peuvent tirer partie des capacités des écrans mobiles tout en étant exécutables sur d’autres formes d’appareils. Une nouvelle forme de mobilité apparaît aujourd’hui : celle des œuvres interactives à travers la variété contemporaine des supports numériques. Il s’agit de conférer aux créations interactives une capacité à s’exécuter et à s’offrir à l’expérimentation du public sur différents appareils tout en s’adaptant à leurs particularités techniques. »
Diego Ortiz/Flux(o) - Mobilizing, 2015

Documents joints

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur