Les ateliers de pratique artistiques collectifs proposés par les artistes résidents

- Le 3 bis f est un lieu d’arts contemporains qui accueille des artistes en résidence de création dans les murs de l’hôpital psychiatrique Montperrin à Aix-en-Provence depuis 1982. Situé à proximité du centre ville, ce qui n’est pas courant pour un hôpital psychiatrique, ce lieu à la situation géographique particulière a permis au 3 bis f de développer au fil des années un projet singulier de créations contemporaines ouvertes à tous les publics en ouverture avec l’extérieur en matière : de créations, de médiation, et de questions touchant à la folie et à l’art.

- Il s’agit, pour l’association Entr’acte, qui porte cette expérience dès 1983, de proposer à des artistes de venir à l’intérieur des murs de l’hôpital développer des projets de création. Depuis 1992, le 3 bis f, lieu et résidence d’artistes, géré par l’association, accueille des compagnies théâtrales, chorégraphiques ainsi que des plasticiens lors de résidences de temporalité variable. Le préalable à tout projet reste l’acceptation d’une non maîtrise de ce qui va se passer. Les projets successifs s’ancrent dans une expérience partagée par tous et pas dans l’acquisition de techniques artistiques.

- Qu’il s’agisse de créations plastiques, chorégraphiques ou théâtrales, il faut dans tous ces projets dépasser le piège de l’instrumentalisation de l’art, de la folie, comme celle de toutes les personnes présentes (artistes, personnes hospitalisées etc). Chacun a à laisser d’abord quelque chose de son savoir faire et s’expose à un autre point de vue que le sien ou de celui de sa « profession ».

- En s’appuyant sur des propositions d’un rapport autre aux personnes hospitalisées, par l’ouverture lors d’ateliers de pratique artistiques collectifs proposés par les artistes résidents à partir de leurs démarche singulière de création permettant aux patients, à proximité du lieu de soin, de jouer des relations personnelles en dehors de leur statut de soigné et ce sans prescription. Rapport permettant aux patients, de rencontrer des personnes extérieures, de faire l’expérience d’ateliers artistiques, de reconstruire un lien social.

- Pour toutes les autres personnes, il est proposé de participer dans ce lieu à des propositions artistiques contemporaines, en ouverture avec le lieu.

- D’autre part, la proposition faite aux artistes est celle d’une résidence où poursuivre leur démarche de création, ouvrant un espace de rencontre, d’échange. Ils travaillent au développement de leur propre démarche artistique en ouverture avec les enjeux actuels de l’art au sein de la psychiatrie publique. Ils sont au centre du « brassage » qui se crée au 3 bis f.

- Pour les soignants détachés au 3 bis f par l’hôpital, la position de départ pourrait être qualifiée de non thérapeutique à priori : laisser d’abord quelque chose de son métier et s’exposer à un autre point de vue, en n’étant pas dans l’immédiateté du soin.

- Il s’agit bien à chaque fois de trouver une entrée dans tous ces projets d’artistes. Ainsi tout au long de l’année seront expérimentées/ développées/ peaufinées dans le lieu des questions artistiques, en lien avec « le territoire et ses habitants ». Afin de définir, parler, écrire ce qui n’est pas encore, inventer des nouvelles formes, créer à plusieurs, faire se côtoyer des démarches de création à multiples entrées, travailler à un devenir commun.

*Image extraite de l’installation vidéo de Gilles Pourtier "Un peu plus loin de l’autre côté"

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur